Magazinevideo > Caméra & Photo, Stabilisateur, Drone > Tests de caméras > Tests caméras GoPro, Action Cam (sport)

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test GoPro Max

la GoPro 3-en-1

 

08 mai 2020 par Thierry Philippon

Acheter

GoPro Max

Aide Digit-Photo

Le site de vente en ligne DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo, pour amateurs comme pour professionnels. C'est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Le site est basé en France (à Metz), il applique le droit français (TVA) et paye ses impôts... en France ! :)
Les tarifs sont alignés sur ceux des autres sites avec la TVA, ce qui vous évite tout problème ultérieur avec les douanes.
Les frais de port sont gratuits dès 40 € d'achat, avec une expédition en 24H.

Retourner le matériel est possible et facile. Il dispose d'un magasin physique si vous souhaitez y tester un appareil.

C'est un site que nous avons testé avec des ventes réelles avant de devenir partenaire. Et les résultats ont été très bons.

Nous percevons un petit pourcentage sur les ventes, sans que le prix soit plus élevé pour vous, bien entendu.

Prix fabricant : 529.999 Euros
 

Gopro Max

La GoPro Max est une assez grosse amélioration de la GoPro Fusion sortie il y a 3 ans modèle un peu passé inaperçu. C'est aussi une version simplifiée pour l'utilisateur : les images à 360 degrés sont désormais assemblées en interne dans la caméra (ce qu'on appelle le stitching) et d'une manière bien plus souple que l'ancien modèle qui nécessitait 2 cartes mémoire ! Les images sont donc fusionnées par la GoPro elle-même. Par ailleurs, la Max a bénéficié de nombreuses mises à jour (la dernière en juin 2020), perfectionnant ses défauts petit à petit depuis sa sortie il y a 6 mois environ.


lentilles protetcion GoPro max

Pour prétendre au 360°, la GoPro Max intègre deux lentilles, accompagnées chacune par un objectif de protection transparent léger (fourni), qui peut toutefois diminuer un peu la qualité de l'image prévient la notice. Et en effet, après quelques essais, j'ai pu observer que c'était le cas (voir plus loin), d'autant qu'un nettoyage de ce globe est parfois nécessaire. Il n'est donc pas forcément très malin de l'ajouter, hors contexte sportif de protection. GoPro fournit aussi des capuchons pour couvrir l'objectif.


La Max pèse 154 grammes (126 grammes pour la Hero8 Black) pour des dimensions de 6.4 x 6.9 x 24 mm. La forme de la GoPro Max fait beaucoup penser à une Dashcam. Peut-être s'en est-elle inspirée d'ailleurs ? Une seule trappe regroupe à la fois la carte mémoire (de type micro-SD), la batterie et la prise USB-C, au lieu de deux trappes pour les Hero7 Black / Hero8 Black. C'est aussi dans cette zone que l'on trouve le bouton d'alimentation. Pensez bien à introduire la batterie et la carte dans le bon sens.


tiges GoPro Max

Il faut souligner que nombre des fonctionnalités de la Max - sur la base de la puce GP1 - reprennent de très près celles de l'excellente GoPro Hero8 Black dont le fameux HyperSmooth (décliné ici en version Hypersmooth Max), le TimeWarp intégré, le Contrôle vocal de la caméra (en français ou anglais), ou encore toutes les fonctions du mode Protune. L'écran tactile est aussi intégré, mais sans écran de données N&B en complément. On retrouve aussi les tiges pliables intégrées de fixation si pratiques, quoique cassables et d'ailleurs remplaçables, qui évitent d'insérer la GoPro dans un cadre possédant ces mêmes tiges (cas de la Hero7 Black) . De même l'interface de la Max ressemble à celle de la Hero8 et les Menus, ou les Préférences s'apparentent beaucoup à celles des Hero 7 / Hero 8. Je vous invite à vous référer au test complet que magazinevideo a consacré à ces caméras. La caméra est par ailleurs étanche sans caisson comme la Hero8 Black, avec comme seule différence une profondeur de 5 mètres au lieu de 10 mètres. Pas de caisson annoncé pour le moment.


À 530 euros, prix catalogue, la Max est 100 euros plus élevée qu'une Hero8 Black. Et c'est quasiment le tarif auquel on la trouve toujours plus de 6 mois après sa sortie, hors importation HT depuis l'Asie. C'est un prix qui se justifie - du point de vue de GoPro - par la polyvalence de sa caméra.


Mais place au test.


Gopro Max

> LIRE LA SUITE : Le test de la GoPro Max

Le test de la GoPro Max

360 Gopro max
gopro max

L'intérêt de la Max, ce sont ses différents modes d'utilisation. GoPro dégage ainsi 3 usages bien qu'on puisse surtout en comptabiliser 2.


Le premier, nommé "Hero" correspond à une utilisation classique d'une actioncam. Attention, dans ce mode Hero, la caméra filme "seulement" en 1080p à 24, 30 ou 60 im/seconde ou 1440p au format 4/3 à ces mêmes fréquences. Pas de 4K ni de 2,7K , le choc est brutal quand on est habitué à l'UHD d'une GoPro Hero7 / Hero8. Le 4K et même le 2,7K n'étaient sans doute pas compatibles avec l'autre option principale de la Max, la vidéo en 360°. D'ailleurs GoPro ne promet pas d'évolution 4K en termes de mises à jour. Pas non plus de Ralenti à 120 ou 240 im/s. Et donc pas de 100 Mbps comme sur la Hero8 Black.


narrow
wide extra wide
Comme c'est un mode classique, on bénéficie des choix habituels de GoPro en matière d'angles de vues : Étroit (27mm), Linéaire (19mm), Large (16mm) mais un petit nouveau s'invite au programme, le Superview Max. Ce dernier est encore plus large (13mm, champ de 149° !) que le Superview de la Hero8 (16mm). Grosse déformation à la clé mais champ très large !
résolution 1080 GoPro max

Par contre, on peut opter pour deux débits, "Faible" ou "Élevé" pour le 1440p. Le second, plus qualitatif donc, peut aller jusqu'à 78 Mbps selon la scène filmée. Attention toutefois, un débit plus élevé, signifie plus de temps pour exporter la séquence en cas de liaison avec l'appli mobile GoPro App. Vous pouvez aussi modifier l'expo, les Iso ou la Balance des blancs. Une variante de ce mode est d'utiliser la Max sous l'eau. Dans ce cas s'active un objectif unique stable. Pour rappel, vous pouvez plonger par -5 mètres sans caisson. Et ne pas (trop) craindre les chocs, la GoPro étant conçue pour y résister.


écran avant gopro max

GoPro considère que la caméra dispose d'un 2e mode d'utilisation qu'il qualifie de Vlogging. L'écran avant de 1,70'' (43mm) devient un argument majeur pour ce type de prise de vues : il permet - au moyen d'un bouton de bascule situé en bas à droite - d'enregistrer ou de visualiser ce qui se passe devant ou de voir ce qui se passe derrière (mode Selfie) sans avoir à retourner la caméra. Cela explique aussi l'absence d'écran de données qui se trouvait "de l'autre côté" sur les Hero7 / Hero8. L'écran est plutôt de très bonne qualité, visible même en plein jour.


Cependant la vue avant et arrière ne peuvent pas alterner si la caméra est en cours d'enregistrement. Il faut stopper l'enregistrement. Consolation, il existe deux raccourcis personnalisables si besoin que l'on peut affecter aux Iso et à la Balance des blancs par exemple.


audio capsules
Autre argument en faveur du Vlogging, l'effort sur le son même si ce n'est pas parfait : vous pouvez capter l'audio en utilisant uniquement le micro correspondant à l'objectif qui est utilisé (avant ou arrière), ou solliciter les deux conjointement (Stéréo) si vous estimez que ça a un intérêt. Ou encore - c'est malin - utiliser le paramétrage qui synchronise l'audio en fonction de l'optique choisie. Enfin, vous pouvez filtrer le vent. Le revers de la médaille, est qu’à force d'avoir disposé des capsules audio, on finit par appuyer dessus. les capsules près du bouton d'enregistrement sont particulièrement mal placées car il arrive souvent qu'on les obstrue complètement pour maintenir la caméra quand la GoPro n'est pas fixée. Résultat : un son inaudible, parfois même inexistant ! J'ai fait l'erreur plusieurs fois même en le sachant, preuve de ce mauvais emplacement.
Hypersmooth max

Enfin, qui dit Vlogging, dit stabilisation. La stabilisation Hypersmooth (nommée Hypersmooth Max ici) est toujours aussi exemplaire, voire plus encore puisque le très grand-angle des optiques accroît encore un peu plus la stabilité. A une condition toutefois : enlevez les globes de protection fournis dans un étui avec la GoPro, sinon vous risquez d'observer un effet de gondolage difficile à éviter sur la droite. La Max intègre même à présent une fonction de maintien de l'horizon. Le principe : même si votre caméra bascule à l’envers pendant l’enregistrement, l'image sera remise à l'endroit ! En fait, vos images filmées et la vision en direct sur l’écran sont verrouillées dans l’orientation dans laquelle se trouvait votre caméra lorsque vous avez déclenché l'enregistrement. Au-delà du caractère très impressionnant, cette technique est précieuse si vous penchez légèrement votre caméra sans vous en rendre compte, car l'image sera toujours maintenue à l'horizon. Existant sur l'application GoPro App avec la Hero8, ce dispositif n'avait encore jamais été directement intégré sur la caméra. Voilà qui va donner encore une excuse aux cadreurs à ne pas trop soigner l'horizon de leur cadre ! Enfin bien sûr, la fonction est désactivable.


360°

Le troisième et dernier mode est donc la vidéo en 360° et sera certainement la principale motivation d'achat. Les deux optiques fonctionnent alors simultanément. Tout ce qui est situé devant, derrière, en haut en bas, est enregistré, à l'exception de la caméra en elle-même qui est la seule, qui ne se voit pas, en raison d'un "angle mort". Mais attention, si vous la portez sur trépied, ce dernier se verra en partie et ce ne sera pas très plaisant à contempler sauf à le rogner au recadrage.


On bascule du mode Hero au mode 360 très facilement par un bouton à gauche. On ne visualise qu'un seul côté (180°) à la fois quand on filme. Comme dans le mode Hero, un bouton est prévu pour basculer la visualisation de devant à derrière et vice versa. Sauf qu'ici, ce bouton ne joue pas sur l'enregistrement mais sur la visualisation. Par ailleurs, on ne peut pas lire une séquence 360° en se baladant avec l'écran tactile, il n'est pas conçu pour cela.


Bien sûr, il n'y a pas de réglage d'angle comme dans le mode Hero, puisqu'on est à 360 degrés. Donc aucun angle Etroit, Large, Linéaire ou Superview Max.


Vidéo 360

La caméra enregistre en HEVC (H.265) pour un meilleure rapport poids / compression. Les résolutions vidéo atteignent au maximum 5.6K30p (ou 5.6K24p), mais on peut volontairement se restreindre à du 3K à 60fps. Le chiffre de 5.6K ne reflète aucunement une qualité de résolution qui serait en 6K même si la capture s'effectue à l’origine en 6K pour produire une vidéo 5.6K. C'est simplement que puisqu'il existe 2 optiques, la résolution s'en trouve augmentée.


Notez aussi que le TimeWarp (accéléré de grande qualité) tout comme le Live pour des transmissions sur YouTube Live ou Facebook Live est intégré. Il fonctionne le mieux dans le mode Hero.


Remarquez un affichage agaçant : lorsque vous choisissez une résolution, toutes les fréquences s'affichent et donnent même l'impression d'être sélectionnables, même si elles ne sont pas toutes compatibles. Ainsi le 5.6K 60p donne l'impression d'être sélectionnable alors qu'à cette fréquence, seul le 3K60 est enregistrable. D'ailleurs vous commutez directement en 3K60 si vous tentez du 5.6K60. GoPro aurait pu interdire ce type d'accès par du grisé plutôt que de le laisser activable en apparence.


stitching
Dans l'ensemble, ce qu'on appelle le stitching (l'assemblage de vues en 360) est très correct, et si l'on tient la caméra à la main, celle-ci n'est pas enregistrée. L'image est belle, la dynamique est irréprochable comme souvent avec GoPro, les couleurs (type GoPro plutôt que Flat) sont bonnes, et pouvoir se balader dans une image est bluffant. Mais tout n'est pas totalement parfait. D'une part, malgré une certaine qualité des optiques, les bords de l'image sont moins qualitatifs que le centre de l'image. D'autre part, on a pu remarquer quelques aberrations passagères parfois sous la forme d'une "ligne" de séparation parasite qui se forme momentanément. Enfin, la faible luminosité de la GoPro Max, comme sur les Hero8 et Hero7 trouvent leurs limites, même en désactivant l'automatisme. En 360, le flou, déjà remarqué sur les modèles Hero7 et Hero8 Black, est toujours là, particulièrement sur les bords. C'est peu ou pas exploitable. Le grain est aussi très présent. On limite toutefois les dégâts en ne dépassant pas 400 Iso. La petitesse du capteur de 16.6 millions de pixels, qui repose sur une cible 1/2,33'', explique sans doute ces aberrations. Mais il y a quelque chose du côté du traitement de l'image qui est sûrement perfectible.
GOpro max

Photo en Large en 2704 x 2028 pixels


 


photo panorama

Mode Powerpano


 


Pour leur part, les Photos sont habituellement toujours intéressantes à faire chez GoPro. Dans le mode 360, on peut capturer en 18 Mp et la GoPro assemble la vue en 16.6 Mp. Sauf ici où les possibilités manquent cruellement ; le RAW est inconnu, les 12Mp de la Hero8 Black sont oubliées (5,5 Mp seulement), le mode HDR est aux abonnés absents, le mode Rafale aussi, sans parler du mode Nuit. Un mode sauve l'honneur et pas qu'un peu : c'est le mode PowerPano à 6.2 MP qui produit d'assez incroyables photos panoramiques à 270° sans nécessiter de balayer la scène comme avec un compact expert. Le mode Powerpano est très utile pour les plans de paysages, et on n'est pas gêné par une personne qui traverse la scène par exemple. Pour réaliser ce type de photo, un retardateur (3'' ou 10'') vous permet de poser la caméra sur un support fixe (trépied ou autre) et de vous éloigner.


Notez que les fichiers obtenus sont de type GS010001.360, ce qui permet de les repérer facilement.



(Test GoPro Max)

Recadrer, exporter avec la GoPro Max

gopro max

Comment visualiser le résultat ou recadrer-monter votre séquence ? Premièrement, il faut importer votre séquence dans l'appli GoPro (gratuite) que vous aurez téléchargée sur smartphone ou tablette. Rien n'interdit d'exporter à partir de là votre vidéo telle quelle sur YouTube, Vimeo ou Facebook par exemple à 360°. Votre spectateur navigue ensuite dans l'image grâce à sa souris ou son écran tactile. Vous fournissez dans ce cas un document brut de décoffrage 360°. A vous de voir si cela revêt un intérêt certain. Cela peut en avoir à mon avis dans le domaine d'une expo ou de l'immobilier par exemple.


youtube 360

J'ai effectué plusieurs essais à la fois sur Vimeo et sur YouTube. Même après 12 heures de transcodage, une vidéo de 47'' ne s'est pas transférée correctement sur Vimeo. J'ai recommencé le transfert sur Vimeo d'une vidéo plus courte qui elle, est passée. Mystère...


Par contre sur YouTube, les vidéos n'ont pas posé problème.


Exemple 1 : 360° en marchant dans Lyon.


Exemple 2 : 360° à la campagne à l'extérieur d'une église.


Exemple 3 : à Lyon sur l'Esplanade de la Basilique de Fourvière.


Exemple 4 : en fixe, dans la Cathédrale Saint-Jean à Lyon.


Exemple 5 : en marchant dans la Cathédrale Saint-Jean de Lyon.


Pour visualiser, pensez à vous poisitonner sur Qualité 4K. A priori, tous les navigateurs aujourd'hui permettent de voir des vidéos à 360 degrés. Mais pour YouTube, préférez Chrome puisque c'est le navigateur de Google / YouTube.


recadrer
Mais l'intérêt supérieur est de monter-recadrer. Cette technique se réalise plus finement que je n'aurais cru via l'application GoPro App avec les doigts sur l'écran qui positionnent l'image comme désiré. Vous pouvez choisir le recadrage voulu de votre séquence en fonction de ce que vous voulez vraiment montrer de votre vue à 360°.
vue 360 degrés

Autrement dit, vous choisissez le cadre et le zoom dans l'image à tel moment. Il en découle une première image-clé que vous placez. Vous changez de cadre et de zoom à tel autre moment. Il en résulte une 2e image-clé. Bref, à chaque fois une image-clé se crée et toutes sont reliées entre elles automatiquement par l'application. Cette succession d'images-clés constitue votre recadrage-montage.


points-clés

Le stitching (transition) entre deux points-clés est étonnant de qualité et se fait par des passages tout en douceur (principe des images-clés) même s'il y a quelques ratés très brefs parfois. GoPro donne 5 options possibles de transitions, y compris une transition plus "cut" si besoin. Sous iOS, on peut même créer une pause dans un mouvement, ce qui crée un effet boeuf sur une scène d'action. Vous pouvez plus basiquement raccourcir votre séquence, le logiciel de recadrage étant également un logiciel d'édition classique. Et nec plus ultra, votre vidéo recadrée peut être rééditée à tout moment, les points-clés peuvent être modifiés s'ils ne vous plaisent plus, tant que vous conservez la vidéo originale sur votre terminal. Globalement, une belle réussite, ce logiciel de recadrage intégré !


Notez qu'une tablette est agréable car sa surface d'écran est incomparablement plus grande que celle d'un smartphone. Un smartphone à grand écran et un processeur puissant, peuvent aussi faire l'affaire. Mais il faut un terminal un peu costaud pour accepter de lire des vues à 360° et il faut qu'il puisse lire de le HEVC Ne comptez pas sur un "simple" mobile.


enregistrement exporter

Une fois la vidéo recadrée, rezoomée, GoPro vous propose de générer le rendu vidéo pour enregistrer cette vidéo en tant que nouveau média, et surtout de la partager (donc de l'exporter), par exemple sur un réseau social (comme YouTube ou Vimeo) ou de l'importer dans un espace de stockage (GDrive, mémoire interne de votre tablette / smartphone...). Précisons que pour exporter sur un réseau social, il faut que préalablement, vous vous soyez connecté sur ce réseau. Sinon ça ne marche pas, l'appli GoPro n'affiche pas d'interface de log-in pour vous connecter. Par ailleurs, le temps d'export peut être long, très long, voire très très long ! A tel point que Vimeo (même avec un compte payant Plus) va vous demander au bout d'une heure s'il n'y a pas un problème et vous inviter à recommencer votre export. Ne recommencez pas, attendez simplement... de nombreuses heures... :)


Dans tous les cas, la vidéo 360° sera partagée en 1080p 60p au maximum en résolution 16:9 au débit d'environ 60 Mbps. D'autres ratios sont possibles en en 1:1, 9:16 (vidéo verticale) ou même 4:3. Ainsi une vidéo de 20'' pesait 149 Mo. La qualité est très correcte à partir d'une image 360° si vous ne forcez pas trop sur le zoom de recadrage.


Petit aparté : normalement l'application GoPro est compatible Android et iOS mais l'opération a surtout réussi sous iOS grâce à un iPad (Air 2), sans doute parce que mon mobile Android ou son système d'exploitation (7.1) n'était pas pleinement compatible. La visualisation des images 360° de la caméra a pu s'effectuer dans un premier temps en basse résolution. Pour voir les séquences dans leur pleine qualité, l'iPad m'a proposé dans un second temps de télécharger la séquence dans sa pleine résolution. C'était nettement mieux mais mon iPad n'a pas pu restituer une lecture fluide des images, en raison de la gestion délicate du HEVC. Ca n'a pas empêché de travailler mais disons que c'était moins souple. Une fois exporté, j'ai pu voir le résultat en toute fluidité en revanche. La conclusion est que pour travailler correctement, il faut une bête de course !


Sur Desktop, la même application existe mais seulement pour Windows 10 ou Mojave sur Mac.


Si l'application GoPro ne vous suffit pas, et que vous souhaitez travailler vos vues 360 sur ordinateur (les vues simples Hero ne posent pas de souci), pour Mac, il existe GoPro Player qui convertit votre séquence mais seulement disponible à partir de 10.14 (Mojave) et pour Windows, à partir de Windows 10. Cette conversion a tendance à diminuer un peu le poids de la séquence.


Puis le Centre De Support GoPro précise que Premiere Pro 2018 et After Effects 2018 (et versions ultérieures) sont en capacité d'assembler des vues à 360° grâce un plug-in dédié pour Windows ou Mac : GoPro FX Reframe en version Béta. GoPro FX Reframe permet de recadrer, c'est à dire d'incliner, de pivoter et de zoomer facilement grâce au même principe des images clés.


FCPX
FCPX 360
FCPX 360
FCPX permet aussi de gérer le 360 degrés et d'ajouter des points-clés. FCPX possède par ailleurs des possibilités correctives assez étendues et des effets 360. Mais globalement le maniement reste assez complexe à comprendre.
GOPro Max


(Test GoPro Max)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Acheter

GoPro Max

Aide Digit-Photo

Le site de vente en ligne DIGIT-PHOTO est un spécialiste du secteur photo-vidéo, pour amateurs comme pour professionnels. C'est une enseigne sérieuse que nous vous recommandons. Le site est basé en France (à Metz), il applique le droit français (TVA) et paye ses impôts... en France ! :)
Les tarifs sont alignés sur ceux des autres sites avec la TVA, ce qui vous évite tout problème ultérieur avec les douanes.
Les frais de port sont gratuits dès 40 € d'achat, avec une expédition en 24H.

Retourner le matériel est possible et facile. Il dispose d'un magasin physique si vous souhaitez y tester un appareil.

C'est un site que nous avons testé avec des ventes réelles avant de devenir partenaire. Et les résultats ont été très bons.

Nous percevons un petit pourcentage sur les ventes, sans que le prix soit plus élevé pour vous, bien entendu.

Prix fabricant : 529.999 Euros

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide